Vous êtes ici : Accueil / Nouvelles / Nouvelles / L’anniversaire de l’Institut de Bossey commémore 70 années de dialogue sincère

L’anniversaire de l’Institut de Bossey commémore 70 années de dialogue sincère

L’anniversaire de l’Institut de Bossey commémore 70 années de dialogue sincère

À l’Institut œcuménique de Bossey, en 1970. © COE

28 septembre 2016

«Bossey m’a ouvert l’esprit et a élargi mes horizons.» Ces mots prononcés par un ancien élève rencontré le mois dernier au cours d’une conférence ont ému la pasteure Dagmar Heller, doyenne de l’Institut œcuménique de Bossey. Pour elle, ils reflètent ce qui se produit à Bossey depuis 70 ans: une expérience bouleversante qui transforme les étudiantes et étudiants en responsables de leur communauté locale et du mouvement œcuménique mondial.

En plus de devenir des experts de l’œcuménisme, les élèves intègrent également des aptitudes en consolidation de la paix qui sont vitales dans le contexte mondial actuel.

«L’un des aspects les plus importants de la formation à Bossey réside dans le mélange d’apprentissages et d’enseignements théoriques avec la pratique de la vie en commun au sein d’une communauté œcuménique», a-t-elle expliqué. L’enseignement des livres et celui de la vie s’entremêlent pour former un environnement qui combine méthodologie universitaire et aventure expérimentale en laboratoire. «Les élèves ne découvrent pas l’autre uniquement dans les livres; ils le découvrent par des rencontres personnelles et par des discussions entre eux.»

Pour les élèves comme pour le corps enseignant, Bossey est un environnement intense dans lequel on vit, on apprend et on prie ensemble, dans une communauté de foi interculturelle et interconfessionnelle.

«Nous recevons beaucoup de messages d’anciens élèves qui ne réalisent qu’en rentrant chez eux à quel point leur séjour à Bossey les a transformés», note la pasteure Heller.

Marqué par l’histoire, mais toujours innovant

Même à l’heure de la rétrospective sur ses sept décennies d’existence, l’Institut n’en continue pas moins d’innover dans ses programmes. À une époque où il est compliqué de développer la confiance et le respect entre les religions, Bossey a décerné ses premiers certificats d’études avancées (CAS) en études interreligieuses cette année.

Dix-sept étudiantes et étudiants ont obtenu leur diplôme en août dernier, après une formation de six semaines, accréditée par l’Université de Genève, qui se divise en un enseignement à distance et une expérience en internat d’importance égale.

Dans la lignée de ce travail interreligieux, le père Lawrence Iwuamadi, professeur à l’Institut, a reçu le «Prix de l’entre-connaissance», attribué chaque année par une association musulmane à but non lucratif, la Fondation de l’entre-connaissance. Il a été récompensé pour son engagement positif et sincère en faveur du dialogue interreligieux et des relations humaines.

Le week-end prochain, du 30 septembre au 2 octobre, le Conseil œcuménique des Églises célébrera le soixante-dixième anniversaire de l’Institut œcuménique de Bossey par plusieurs manifestations, notamment une journée «portes ouvertes», le lancement d’un livre, un service religieux œcuménique, ainsi que des exposés et des débats sur le rôle des religions dans l’établissement de la paix.

Des conférences sur le thème «l’établissement de la paix et le rôle des religions» seront proposées par le professeur Ahmed al-Tayeb, grand imam et cheikh de l’université al-Azhar al-Sharif, et le père Ioan Sauca, directeur de l’Institut de Bossey, ainsi que par des étudiants et d’anciens élèves.

Plus d’informations:

Célébrations: Soixante-dix ans de formation œcuménique à Bossey (en anglais)

Institut œcuménique de Bossey